+264 61 427 260 info@4coinsnamibie.com
Annelien Robberts

Gondwana Collection Namibia vient d’ajouter un tout nouveau lodge à son répertoire – Etosha King Nehale combine deux expériences de tourisme très recherchées et une rencontre des mondes sans précédent : la culture et la vie sauvage. Voici l’endroit où Etosha rencontre la région de l’Ovamboland. Pour ceci, il fallait pousser des portes jusqu’à présent fermées, ce qui veut dire que ce lodge est pionnier dans son genre. Explorez cette dernière frontière non découverte du tourisme namibien, tout en profitant des safaris et de la culture colorée des Ovambos.

Etosha est le parc national phare de la Namibie. C’est l’un des plus grands parcs protégés en Afrique, abritant des animaux sauvages en liberté. De l’autre côté, l’Ovamboland, autrefois la terre de nombreuses batailles historiques, est restée relativement inconnue et généralement ignorée par le milieu touristique. Cependant, selon sa philosophie, Gondwana souhaite mettre en valeur les communautés namibiennes, ce qui a mené à la construction d’Etosha King Nehale. Ce lodge a pour objectif de servir de passerelle entre le parc national bien-aimé et la région culturellement riche de l’Ovamboland. Il s’adresse au voyageur moderne désireux de s’ouvrir aux cultures locales.

Etosha est l'un des plus grands parcs protégés en Afrique
© Ron Swilling
La région culturellement riche de l’Ovamboland caractérisée par les 
palmiers makalani © Ron Swilling
King Nehale Conservancy

Le concept de la « Conservancy » a été développé à l’échelle nationale pour la conservation des espèces et de leurs habitats. Gondwana s’est associé à la King Nehale Conservancy, située le long de la frontière nord du parc national d’Etosha. Suite à l’accord passé avec celle-ci, Gondwana a été autorisée à construire un lodge dans la Conservancy, à environ un kilomètre de la porte d’entrée de King Nehale, menant au parc national d’Etosha.

En plus de paver la voie vers les régions du nord, le lodge offre à la Conservancy une source de revenu supplémentaire, permettant à une autre communauté namibienne de bénéficier de l’un des plus importants secteurs du pays – le tourisme.

Etosha King Nehale est la porte d’entrée des royaumes du « nord », comme on appelle l’Ovamboland dans les cercles namibiens. Les autorités traditionnelles – appelées rois et reines – jouent toujours un rôle vital dans la communauté Ovambo. Elles travaillent main dans la main avec le gouvernement pour développer la région.

Etosha King Nehale est la porte d'entrée des royaumes du nord
© Nela Shikemeni
Etosha King Nehale

Le lodge, actuellement dans l’étape des dernières retouches avant son ouverture le 1er mai 2020, comprend 40 chambres, chacune aves sa propre petite piscine. Le décor rend hommage au riche patrimoine culturel de la région.

Etosha King Nehale est conçu et construit selon les mêmes principes que ceux utilisés pour la construction du  Desert Grace. Le concept écologique intègre les ressources locales autant que possible. Des sacs de sable remplis sur place ont été utilisés à la place des briques dans la construction. Cette méthode a réduit ainsi les coûts de fabrication importants et les éventuelles pollutions qui en résultent. Cela a également permis de réduire considérablement les coûts de transport des matériaux et ainsi la consommation de carburant.

© Gondwana Collection Namibia

La région se caractérise par des paysages vastes et spectaculaires, notamment les plaines d’Andoni, les sources artésiennes et les régions boisées. On voit ici des antilopes parmi le bétail et des oiseaux abondants attirés par les divers habitats. Le lodge est entouré de vastes plaines blanches qui caractérisent le bassin de Cuvelai, une zone humide transfrontalière située entre l’Angola et la Namibie.

Que vous soyiez passionné(e) de géologie ou non, les informations suivantes vous donneront une appréciation plus profonde du vaste néant qui entoure Etosha King Nehale et ajoutent au caractère exclusif du lodge.

Une des nombreuses façons de profiter du vaste paysage
© Sean Murray

Il y a plusieurs millions d’années, le fleuve Kunene traversait Etosha, qui est un ancien lac d’eau douce. Lorsque le débit du fleuve a changé, les eaux ont été coupées, entraînant ensuite la formation de bassins cuits au soleil, ce qui conduisit à son tour à la formation de sel. Le plus important bassin est Etosha Pan avec une taille stupéfiante de 5 000 kilomètres carrés. Ces sols argileux constituent le point de drainage du bassin de Cuvelai, ce qui signifie que lorsque de grandes pluies apaisent la terre desséchée, une partie de l’eau peut s’infiltrer jusqu’au bassin d’Etosha. En revanche, comme la surface du sol est extrêmement plate, l’eau se déplace très lentement. L’eau douce devient rapidement salée à cause de l’évaporation progressive.

Les sols argileux d'Etosha constituent le point de drainage du bassin de Cuvelai
© Annelien Robberts

La myriade de canaux sont les « rivières » du Cuvelai, appelées iishana. Ils n’atteignent jamais la mer, mais aboutissent aux lacs et aux bassins susmentionnés. Ce sont les artères vitales qui permettent aux locaux de pratiquer l’agriculture, la principale source de subsistance jusqu’à présent. C’est aussi la raison pour laquelle les bovins Nguni ont joué un rôle si important dans la conception et le design intérieur du lodge. Vu du ciel, le lodge ressemble à la tête et aux cornes d’un bovin Nguni.

Vu du ciel, Etosha King Nehale ressemble à la tête et aux cornes d'un bovin Nguni
© Gondwana Collection Namibia

La myriade de canaux sont les « rivières » du Cuvelai, appelées iishana. Ils n’atteignent jamais la mer, mais aboutissent aux lacs et aux bassins susmentionnés. Ce sont les artères vitales qui permettent aux locaux de pratiquer l’agriculture, la principale source de subsistance jusqu’à présent. C’est aussi la raison pour laquelle les bovins Nguni ont joué un rôle si important dans la conception et le design intérieur du lodge. Vu du ciel, le lodge ressemble à la tête et aux cornes d’un bovin Nguni.

Le farniente à Etosha King Nehale en admirant les plaines en toute tranquillité
© Gondwana Collection Namibia

Aujourd’hui, la vie au ralenti est devenue un luxe, mais c’est exactement ce que représente l’Ovamboland. Un safari chic vous attend à Etosha King Nehale, un régal pour les voyageurs avisés qui apprécient la beauté de la faune et de la culture. Nous recommandons fortement cet extraordinaire périple à travers le temps, un retour aux sources de la vie.

© Ron Swilling

Quel type de voyageur êtes-vous ? Plutôt culture ou safari ? Ou les deux ?

*Ovamboland est l’ancien nom de la région, mais toujours communément utilisé et utilisé dans cet article pour plus de clarté.


Auteur : Annelien Robberts – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme près d’Otjiwarongo. Même si je suis partie en France pendant quelques années, mon cœur bat depuis toujours pour mon pays natal. Enfin, je suis rentrée… pour vous faire découvrir ce pays à travers les yeux d’une locale.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This