Annelien Murray

Bien que la poussière du Nedbank Desert Dash 2019 se soit dissipée depuis longtemps, les souvenirs demeurent, non seulement pour les cyclistes, mais aussi pour toutes les personnes jouant un rôle dans cette course épique qui pourraient faire peur à beaucoup de gens. Les cyclistes traversent le rude désert du Namib, de Windhoek jusqu’à Swakopmund. Qu’il s’agisse de l’équipe de soutien, des équipes aux points d’eau et au point à mi-chemin (appelé le Gondwana Village en 2019), des photographes, vidéastes, médecins, équipes techniques  liste non exhaustive des personnes impliquées dans cet événement majeur qui prend chaque année une place importante sur le calendrier de décembre.

À mi-chemin entre Windhoek et Swakopmund © Annelien Murray

Il était 2 heures du matin. Nous nous trouvions dans le désert du Namib, à mi-chemin entre Windhoek et Swakopmund. Les équipes en coulisses étaient au bord du gouffre après un Jour 1 épuisant, mais le Jour 2 (tout simplement une extension du Jour 1) ne faisait que commencer. 

Puis il a commencé à pleuvoir Je me suis émerveillée de ce miracle absolu. C‘était la première fois que j’étais témoin de la pluie dans le désert du Namib. En plus de cela, il s’agissait des premières pluies après que la Namibie ait souffert de la sécheresse pendant des années. Le pays a reçu très peu voire pas du tout de pluie dans la plupart des régions, même dans les savanes d’ordinaire bien arrosées.

La bruine a continué pendant les premières heures du matin. Au moment où nous avons démonté le Gondwana Village pour nous rendre à Swakopmund, la pluie n’avait pas encore diminuée. Alors que le reste de l’équips’endormait dans la navette Namibia2Go, j’ai pu prendre une photo avec mon portable des vues brumeuses causées par la pluie. (Voir l’image ci-dessous.) Ce n’est certainement pas la meilleure qualité, mais elle vous donnera une idée. Quel souvenir agréable ! 

Un instantané pour rendre durable l'expérience de
la pluie dans le désert pour la toute première fois. ©
Annelien Murray

Gondwana Collection Namibia a eu l’honneur non seulement de gérer le point à mi-chemin de l’événement, mais également d’inscrire cinq équipes au Nedbank Desert Dash. Frank Snyman était le coordinateur de l’équipe des Gondwana Masters, constituée de quatre personnes. Il a rassemblé quatre cyclistes dynamiques avec un talent à toute épreuvebien connus dans le milieuNous vous présentons Rob Sim du Cap, Piet Swiegers de Klein-Aus Vista, Nico Pfitzenmaier d’origine allemande qui vit actuellement au Cap et Udo Bölts d’Allemagne. Une équipe de rêve avec les vibrations les plus positives ! 

Rencontre avec l'équipe - de gauche à droite - 
Frank 
Snyman, Nico Pfitzenmaier, Rob Sim, Udo Bölts et Piet Swiegers © Gondwana Collection Namibia
Sur notre radar – Udo Bölts

Outre un total de douze courses consécutives du Tour de France, Udo Bölts a également participé aux Giro D’Italia, Vuelta a España, Cape Epic, Ironman Hawaii et New York Marathon. Quel exploit énorme – surtout pour quelqu’un qui a simplement commencé à faire du vélo parce qu’il était en surpoids. 

L’année dernière, il a participé pour la première fois au Nedbank Desert Dash. Lorsqu’on lui pose des questions sur son expérience, il nous répond : « Le Nedbank Desert Dash est un véritable défi. J’ai le plus grand respect pour cette course. » Il est difficile de dire quelle course a été la plus difficile à ce jour, car il donne toujours son maximum. C’est sans aucun doute un trait de caractère à admirer. 

Image fournie par Udo Bölts

C’était sa première visite en Namibie et il attendait avec impatience les histoires qu’il pourrait raconter après son retour chez lui. Il ne s’agissait pas seulement pour lui de faire du vélo aussi bien que possible à travers le désert, mais également de découvrir tout ce qui se passe avant et après – le plaisir et les choses amusantes pendant la course, partager un braai avec l’équipe de Gondwana (il nous comprend), les personnes derrière l’organisation de l’événement et leur histoire personnelle, ainsi que tout ce qui s’est passé après que la poussière de la course soit retombée. 

Quand Udo ne fait pas de vélo, il pratique des passe-temps liés au vélo qui sont aussi son travail. Il s’occupe de l’entretien des sentiers de la randonnée et de VTT dans une forêt en Allemagne.

Image fournie par Udo Bölts

Quel plaisir d’avoir rencontré Udo et de l’avoir accueilli parmi nous en Namibie. Nous espérons l’inviter bientôt pour un autre braai. Bien sûr, nous pourrons ajouter une activité à vélo ou deux à l’itinéraire, car c’est clairement ce qui fait vibrer ce talentueux sportif. Nous lui souhaitons beaucoup de kilomètres en toute sécurité pour l’avenir.

Alors, le Nedbank Desert Dash 2020, cela vous donne envie ? Ou aimez-vous plutôt les courses à pied ? Y-a-t-il un autre sport que vous aimeriez pratiquer en Namibie ?

Auteur : Annelien Murray – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme près d’Otjiwarongo. Même si je suis partie en France pendant quelques années, mon cœur bat depuis toujours pour mon pays natal. Enfin, je suis rentrée… pour vous faire découvrir ce pays à travers les yeux d’une locale.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This