Les pneus rencontrent le gravier

Peu de temps après avoir quitté Windhoek, la capitale de la Namibie, la route goudronnée se transforme en gravier. C’est-à-dire, si vous empruntez la route panoramique. Dès que le besoin d’augmenter le volume de la radio pour atténuer le bruit blanc causé par la conduite sur gravier se fait sentir, vous saurez alors que l’ultime virée en voiture dans le plus vieux désert du monde a commencé. Destination : Le Desert Grace dans le Gondwana Namib Park.

Pendant un moment, vous admirez encore le… néant – nourriture pour l’âme dans un monde surpeuplé où les choses matérielles ont imprégné notre attention. Le moment suivant, vous abordez un virage et rencontrez les plus belles vues du col de Spreetshoogte. Vous continuez tout droit et tournez finalement à gauche sur la C14 jusqu’à Solitaire. Pas besoin de mémoriser tous les noms, car les panneaux de signalisation sont clairs et faciles à suivre.

© Gondwana Collection Namibia

À Solitaire, un panneau indique « Dead slow » alors que vous passez à travers le cimetière de voitures, mortes lentement. Aux amateurs de voitures, petit conseil de garder vos appareils photo à portée de main pour capturer ce musée en plein air, une exposition d’une époque révolue. Ces voitures appartenaient probablement aux premiers habitants du petit peuplement en 1848, alors qu’il ne consistait encore que d’élevage de moutons. Aujourd’hui, la boulangerie McGregor propose une pause-café bienvenue où vous pourrez savourer le crumble aux pommes de renommée mondiale, héritage du regretté Moose McGregor, d’origine écossaise.

En partant de Solitaire, vous tournez à droite sur la C19. Vous continuez encore 46 km jusqu’à ce que vous aperceviez l’entrée du parc du Gondwana Namib qui abrite différents lodges et campings, connus collectivement sous le nom de Gondwana Namib Desert Collection. Le Desert Grace est le plus récent ajout, un phare brillant dans un environnement dur.

© Where the kids roam

Sa proximité de Sossusvlei, de renommée mondiale, montrant sans effort des dunes de couleur abricot sur un ciel bleu immaculé, en fait le sanctuaire désertique idéal. Et une visite au canyon de Sesriem, formé il y a des milliers d’années par la rivière Tsauchab, est également à proximité. Toutefois, la touche spéciale du lodge réside incontestablement dans les intérieurs rose tendre (ou saumon, comme certains disent), qui contrastent fortement avec l’environnement désertique impitoyable.

Même les panneaux routiers qui mènent au lodge ont un bord rose, l’un d’eux indiquant « Slow down, for fox sake! » (Ralentissez, pour l’amour du renard !). Au bas d’une petite colline, un autre panneau vous conseille de faire une petite pause au sommet de la colline où un réfrigérateur rose se dresse au-dessus du désert – rempli de boissons rafraîchissantes – et un grand rectangle rose offre le cadre idéal pour prendre des photos.

© Where the kids roam

Ensuite, parlons du lodge. Dès que vous entrez dans le bâtiment principal, presque tout ce que vous voyez est rose. Les décorateurs ont réussi à le garder si classe, mais il faut le voir pour le croire. Vaisselle, appareils électroménagers, rideaux, couvertures, réfrigérateurs, haut-parleurs et bien plus encore – tout en rose.

C’est un havre sûr et accueillant après avoir passé la journée à découvrir le désert – soit en safari, soit par une randonnée parmi les anciennes dunes fossilisées ou à vélo électrique écologique. Mais vous ne serez pas complètement déchiré par la vue, car la terrasse privée de votre chambre, offrant des vues illimitées, possède sa propre petite piscine, ce qui en fait le lieu idéal pour se détendre.

© Where the kids roam

Le Desert Grace est la première des propriétés du Gondwana Collection à être entièrement construite à partir de sable du désert du Namib. Tous les bâtiments ont été construits avec des sacs remplis de sable. Tous les sept sacs de sable remplacent 21 briques normales. Cette méthode de construction s’est avérée être la plus rentable et la plus respectueuse de l’environnement.

Envie de sortir pour la soirée ? Dirigez-vous vers le bar où un panneau rose vif avec les mots “One night in Namibia” vous accueille chaleureusement dans son étreinte unique. Lorsque vous participez à la marche nocturne du Scorpion, vous découvrez encore plus de lumières du désert – cette fois-ci un peu moins invitantes mais passionnantes. Lorsque votre guide fait briller sa lumière UV sur les scorpions qu’il repère magistralement dans l’obscurité, il est impossible de rater leur lueur bleue-verte.

Mais peut-être préférez-vous plutôt admirer les lumières du ciel nocturne, car vous êtes arrivé à l’endroit idéal. Le désert du Namib est connu pour être le meilleur pour l’observation des étoiles, car le manque de pollution lumineuse améliore la luminosité des étoiles et de la Voie lactée.

© Where the kids roam

Tout comme l’observation des étoiles, les apéritifs au coucher de soleil (appelés un sundowner) sont un devoir quotidien. Alors que vous vous détendez au sommet d’une dune, trinquant à la vie avec un Gin Tonic rose à la main, votre boisson se fond parfaitement dans l’horizon rose, rappelant le soleil brûlant, mais simultanément déjà oublié. Et là, vous vous rendez compte que c’est la même couleur qui a inspiré l’intérieur du lodge. Le coucher de soleil fascinant transformera tout réaliste en un rêveur avec des lunettes aux verres teintés de rose, en particulier compte tenu des histoires de conservation roses aussi. Cette région a connu une baisse du nombre de gibiers il y a seulement environ 15 ans. Aujourd’hui, elle possède un nombre abondant de populations de faune telles que les oryx et les springboks qui broutent dans les plaines. C’est la vie en rose ! Et la principale raison pour laquelle Gondwana a été établi en 1995.

En absorbant la dernière lumière du jour, vous réalisez que « Une nuit en Nambie » ne suffira jamais. « Une nuit de plus en Namibie » sera une interprétation beaucoup plus précise pour découvrir l’immensité de ce pays.

Auteur : Annelien Murray – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme près d’Otjiwarongo. Même si je suis partie en France pendant quelques années, mon cœur bat depuis toujours pour mon pays natal. Enfin, je suis rentrée… pour vous faire découvrir ce pays à travers les yeux d’une locale.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This