+264 81 772 7707 info@4coinsnamibie.com
Texte original: Brigitte Weidlich
Traduction: Anouchka Boiteux

Certaines parties de la Namibie ont reçu leurs dernières averses au cours des premiers jours de mai, alors que l’hiver approchait lentement vers la fin du mois. Le nouveau Ministre des Finances Ipumbu Shiimi a déposé le budget pour l’exercice 2020-2021 au Parlement. 

Le Ministre des Finances Ipumbu Shiimi
© The Namibian

Dans le cadre des mesures liées au Covid-19 et en vertu de l’état d’urgence nationale, le confinement à l’échelle du pays a pris fin le 5 mai et les résidents peuvent à nouveau se rendre dans les 14 régions du pays. La compagnie aérienne nationale Air Namibia a repris ses vols à l’intérieur de la Namibie, avec des mesures strictes pour les passagers. Les frontières restent toujours fermées, sauf pour les déplacements d’urgence et le transport de marchandises. Tous les habitants doivent porter un masque en public. Les rassemblements de plus de 10 personnes étaient toujours interdits ce mois-ci. Le 28 mai, le Président a annoncé que les rassemblements de 50 personnes seraient autorisés à partir de juin. 

Les restaurants sont ouverts pour les plats à emporter et pourront accueillir des clients à partir de juin. Ceux-ci devront réserver une table à l’avance. La vente d’alcool pourra reprendre à partir du mois prochain. Les cinémas et les théâtres pourront également rouvrir. 

La ville portuaire de Walvis Bay sera sous l’étape 1 du confinement jusqu’au 8 juin, en raison de certains cas importés de Covid-19. Les écoles rouvriront le 3 juin, par phases. 

Le gouvernement a annoncé dans les médias officiels qu’entre mai et juillet, les entreprises ne pourraient pas réduire leurs effectifs, et que les coupes salariales ne pourraient être effectuées qu’après consultation du personnel. Deux fédérations d’employeurs ont poursuivi le gouvernement au sujet de ces règlements. La Haute Cour doit encore se prononcer sur cette question. 

Le taux d’inflation de la Namibie a chuté remarquablement à 1,6% à la fin du mois d’avril, selon l’Agence nationale de la Statistique. En mars, il s’élevait encore à 2,4 %. 

À la fin du mois de mai, 22 cas de Covid-19 ont été confirmés en Namibie mais aucun décès n’a été enregistré.  

Tous les parcs nationaux ont été réouverts au public en mai 2020.
© Anna Heupel
Nouveau budget déposé en vertu des contraintes liées au Covid-19 

L’Assemblée nationale, qui a entamé la septième période législative, a interrompu ses sessions après la première, le 24 mars, alors que le confinement a commencé le 28 mars. En conséquence, le dépôt du nouveau budget de l’État a également été retardé. Le nouveau Ministre des Finances Ipumbu Shiimi, nommé en mars, a présenté son premier budget le 27 mai, à hauteur de 72,8 milliards de dollars (environ 3,7 milliards d’euros). Les charges opérationnelles s’élèvent à 64,3 milliards de dollars namibiens (environ 3,2 milliards d’euros), tandis que 7,8 milliards de dollars namibiens (environ 400 millions d’euros) sont prévus pour les dépenses de développement. 

En 2019-2020, les dépenses de fonctionnement n’ont atteint que 60,1 milliards de dollars namibiens (environ 3 milliards d’euros). 

En raison de la pandémie de coronavirus et de ses conséquences sur l’économie, la baisse prévue des recettes fiscales de 51,4 milliards de dollars namibiens et les dépenses de santé plus élevées, Shiimi a déclaré qu’un déficit de 12,5du produit intérieur brut (PIB) était anticipé. Selon le Ministre des Finances, ce financement serait assuré par « les économies du pays et des emprunts auprès des marchés ». Il n’y aura pas d’augmentation d’impôts au cours du présent exercice, qui se terminera le 31 mars 2021. L’économie namibienne se dégradera de 6,6% cette année, prévoit Shiimi. 

Le port de Walvis Bay avec le nouveau terminal conteneur.
© NamPort
Pas de nouvelle voiture pour le gouvernement avant 2025 

Le Président Hage Geingob a annoncé que le gouvernement n’achèterait pas de nouveaux véhicules à destination des ministres et des titulaires de la fonction publique pour les cinq prochaines années. « Cette décision se traduira par une économie d’environ 200 millions de dollars namibiens (environ 10,2 millions d’euros), qui sera reversée à des programmes de lutte contre le Covid-19. », a déclaré la Présidence. Geingob a également ordonné l’introduction d’une limite à la consommation mensuelle de carburant pour les titulaires de la fonction publique. 

L’avis de l’agence de notation Moody’s sur les perspectives de la Namibie 

L’agence de notation internationale Moody’s Investors Service, a confirmé la note de crédit en devises étrangères à long terme de la Namibie à « Ba2 » (sous-catégorie d’investissement), mais a changé les perspectives de la note de stable à négative. Dans un communiqué publié en mai, Moody’s a déclaré que les perspectives négatives reflètent les pressions économiques et financières que le choc du coronavirus exerce sur la Namibie. « Les fondamentaux économiques du pays, y compris sa force économique et sa solidité budgétaire et financière se sont considérablement affaiblis », selon l’agence de notation. 

Le parlement se trouve dans l'ancien siège du gouvernement colonial allemand à Windhoek,
également appelé « Tintenpalast » (palais de l'encre). © L'Assemblée nationale
L’ambassade des États-Unis investit 200 millions de dollars namibiens dans un nouveau bâtiment 

Le gouvernement américain investi 200 millions de dollars namibiens (environ 10,2 millions d’euros) pour construire sa nouvelle ambassade à Klein Windhoek. La durabilité et la consommation d’énergie seront prises en considération. « Le bâtiment créera de l’énergie sur place grâce au photovoltaïque solaire et réduira la consommation d’eau, renvoyant autant d’eau au réseau local pour la réutilisation à Windhoek », a déclaré l’ambassade. 

 La construction prendra trois ans et les nouveaux bâtiments seront occupés en 2023. Quelque 2000 emplois seront créés. Toutes les agences et départements américains implantés en Namibie seront réunis sous un même toit sur l’immense propriété de quelque 70000 mètres carrés. Cela comprend le Département d’État, le Centre for Disease Control and Prevention (CDC), le Plan présidentiel d’aide d’urgence à la lutte contre le sida (Pepfar), l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID) et le Département de la Défense (Dod). 

Un nouveau centre de ressources et d’information sera adjoint, à destination des Namibiens qui souhaiteraient en apprendre davantage sur l’Amérique. 
 

L’Allemagne et la Namibie signent un accord de 700 millions de dollars namibiens 

À la suite des négociations gouvernementales de 2019 sur la coopération au développement entre l’Allemagne et la Namibie sur les deux prochaines années, les représentants des deux pays ont signé l’accord de 700 millions de dollars namibiens (environ 35 millions d’euros) à Windhoek. 

Obeth Kandjoze, Directeur Général de la Commission Nationale de Planification de la République de Namibie, et Ellen Gölz, Chargée d’Affaires de la République Fédérale d’Allemagne, ont signé les accords sur les subventions financières et la coopération technique. Ils aborderont les défis du développement durable et inclusif en Namibie en mettant l’accent sur la gouvernance, le changement climatique, la biodiversité, l’agriculture, la sécurité alimentaire et le développement urbain. 

 Les écosystèmes uniques de la Namibie sont de plus en plus menacés par des pratiques non durables telles que le surpâturage ou la déforestation, ainsi que par le changement climatique. L’Allemagne fournira des fonds destinés à poursuivre la coopération technique avec le Ministère de l’Environnement, des Forêts et du Tourisme mise en œuvre par la GIZ. Le nouveau projet « Changement climatique et utilisation inclusive des ressources naturelles » vise à favoriser la génération de revenus et la création d’emplois grâce à l’utilisation durable des ressources naturelles, dans le but de promouvoir des moyens de subsistance alternatifs dans les zones de conservation. 

 Le soutien à l’agriculture se poursuivra. « Les agriculteurs doivent adopter des pratiques agricoles résistantes au climat ainsi que des approches axées sur le marché pour créer des revenus et des emplois dans les régions rurales. Des fonds seront fournis pour accroître la compétitivité de l’agriculture namibienne tout en améliorant la sécurité alimentaire et la résilience climatique », a déclaré l’Ambassade d’Allemagne. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This