+264 61 427 260 info@4coinsnamibie.com
Alain Lescurat

Oui il y a des serpents et des scorpions en Afrique en général, et bien que la Namibie ne fasse pas exception, le risque d’en croiser un est très faible. Mais il existe !

Les aders (grosses vipères) sont présentes dans les dunes et le sable en général. Attention donc dans les dunes de Swakopmund, en bas près de la « rivière » tout particulièrement.

On trouve le mamba et le zebra snake dans le bush. Un mamba est tel une longue lanière grise très agile. Il peut même voler d’arbre en arbre. Il est très agressif et dangereux. Le zebra snake est, comme son nom l’indique, découpé en une succession de bandes jaunes, blanches et grises. Tous sont très venimeux, mais également très prudents, peureux et sensibles au moindre bruit ou vibration du sol. Donc en crapahutant dans le bush ou en plantant sa tente, il est recommandé de faire du bruit. Rappelons une fois encore qu’il y a très peu de risque que vous en rencontriez un, mais « just in case », pensez aux précautions ci-dessus.

Une vipère de Péringuey dans le désert du Namib © Judy & Scott Hurd

Les scorpions sont plus sournois et peuvent se cacher dans le sable du camping. Un coup de râteau autour de la tente est efficace, l’ennui étant que celui-ci ne fait généralement pas partie de l’équipement du campeur. Les scorpions adorent l’humidité. Une astuce que j’ai apprise dans le sud du Maroc : mettre un linge humide à l’entrée de la tente ; si un scorpion passe par là, il va s’y arrêter. Ne laissez jamais vos chaussures dehors, et secouez-les bien avant de les enfiler. Enfin, ne partez pas pieds nus dans le sable pour votre pause pipi nocturne… Bon, j’ai fait ce paragraphe à titre informatif ! Mais ne paniquez pas, le risque est extrêmement faible, et je n’ai pas connaissance d’un seul accident impliquant un touriste. Prudence néanmoins, en particulier en camping ; en bref, fermez votre tente !

Les scorpions brillent sous la lumière UV
© Gondwana Collection Namibia
Le même scorpion sous la lumière d'une lampe de poche
© Gondwana Collection Namibia

Pour ceux que ces petits bêtes intriguent plus qu’elles n’effraient, pourquoi ne pas partir à leur recherche avec un guide expérimenté le temps d’un Scorpion Walk nocturne depuis le Desert Grace ? Vous apprendrez tout de ces animaux méconnus et pourtant passionnants !

Le Desert Grace dans le désert du Namib
© Gondwana Collection Namibia
La salle de bar
© Gondwana Collection Namibia

Evitez de stationner sous un nid de républicains sociaux (gros nids fibreux, nombreux sous les arbres le long des pistes). Il peut y avoir un serpent à l’intérieur qui pourrait vous tomber malencontreusement sur la tête.

Un nid de républicains sociaux
© Ron Swilling

Et puis, tiens !  Une petite histoire qu’on m’a racontée chez les San, à Tsumkwe.

« A la nuit tombante, une jeune fille rentre au village sur la piste. Soudain, un mamba se dresse devant elle, elle le regarde droit dans les yeux sans bouger, cela dure des minutes. Lassé, le mamba est parti sans lui faire de mal ! »

Un autre petit témoignage personnel :

Un jour, je suis parti en expédition avec des San dans le bush, du côté de Tsumkwe. Dans les hautes herbes, j’étais terrifié à l’idée de rencontrer un serpent caché. Mais tous ces Sans, quasi nus, pieds nus, marchaient en se racontant des histoires, en rigolant et ne faisant pas du tout attention où ils mettaient les pieds. Du coup, j’ai fait comme eux… et la phobie est passée !

Avez-vous déjà vu des serpents ou des scorpions en pleine nature ? Quelles questions ou remarques avez-vous concernant ces petites bestioles ?


Auteur: Alain Lescurat est un Français tombé amoureux de la Namibie. Durant son temps libre, il a commencé à noter toutes ses expériences namibiennes, ce qui lui a permis de développer au fil des années un guide touristique à part entière sur la Namibie.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This