+264 61 427 260 info@4coinsnamibie.com
Annelien Robberts

Tous les quatre ans, les amoureux du ballon ovale sont collés à leur écran s’ils n’ont pas eu la chance de la vivre en direct. C’est bien la Coupe du monde de rugby dont nous allons parler ici, dont le coup d’envoi a été lancé au Japon. L’année 2019 est bien l’an numéro quatre que l’on a attendu avec impatience.

En Namibie, le rugby est un sport important. C’est comme le foot en France. C’est non seulement un sport… mais aussi une culture. La plupart de temps, un match de rugby va de pair avec la convivialité d’un braai. L’équipe namibienne n’a pas forcément une réputation pour remporter le trophée très convoité au niveau international, mais elle est connue pour sa résistance jusqu’au sifflet final. Elle ne lâche pas un match et n’hésite pas à chercher au fond de ses ressources. C’est une qualité exceptionnelle, même si le tableau de bord ne nous est pas favorable. L’ancien capitaine de l’équipe nationale, Jacques Burger, est l’un des plus célèbres namibiens sur le front international.

Au sujet de la Coupe du monde de rugby imminente, nous avons rencontré Pieter-Jan van Lill. Bien qu’il soit namibien, il a décidé en 2014 de changer le décor et a alors rejoint un club de rugby en France. Originairement de Keetmanshoop, une toute petite ville dans le sud de la Namibie (en route vers le Fish River Canyon pour vous donner un point de repère), il fait maintenant sa vie à Bayonne avec sa femme et leurs deux enfants. Cette année, il a été choisi pour jouer pour l’équipe de rugby nationale de la Namibie. Nous lui avons posé quelques questions pour savoir comment il voit et vit la culture française du point de vue d’un Namibien.

Prêt pour la Coupe du monde 2019
La famille Van Lill
Tout d’abord, il faut que l’on parle de la Coupe du monde, bien sûr. C’est la troisième fois que vous êtes choisi pour représenter l’équipe namibienne. En quoi consiste la préparation d’un tel événement sportif international ?

Nous avons préparé le mondial depuis des mois déjà, même si j’étais en France et quelques-uns des membres de l’équipe étaient au Royaume-Uni ou en Namibie. Puis un mois avant de partir au Japon, toute l’équipe s’est réunie et s’est entraînée ensemble en Namibie. Tout le monde est en forme, alors nous sommes prêts.

Je pense que nous pourrons gagner au moins un match. La Namibie compte moins de 1,000 joueurs de rugby chevronnés. Alors, la qualification pour la Coupe du monde est déjà une réussite pour nous, surtout en comparaison avec le nombre de joueurs d’autres pays. Moins de la moitié des joueurs de cette Coupe du monde jouent au rugby professionnel. Ils travaillent à temps plein et peuvent seulement s’entraîner le matin à 05h00 et le soir après le boulot.

Décrivez la culture du rugby en France. Comment se compare-t-elle à la culture du rugby en Namibie ?

C’est une culture très riche, surtout dans le sud où il y a de nombreux clubs et équipes. Le soutien que l’on reçoit en tant que joueur est vraiment incroyable – qu’il pleuve ou que notre équipe perde, il y aura toujours des supporters dévoués dans le stade.

Il y a beaucoup de similarités avec la culture en Namibie à plusieurs égards, mais je pense que la plus grande différence réside essentiellement dans la manière dont les joueurs sont perçus. En Namibie, on n’est qu’un homme jouant au rugby, mais en France, on est perçu comme un joueur de rugby.

Aux fêtes de Bayonne
Quelle est le meilleur aspect de la vie en France ? Qu’aimez-vous le plus que l’on ne trouve pas en Namibie ?

Nous habitons à Bayonne aux confins du Pays Basque : il y a un peu de tout ! Forêts vertes, mer et plages. L’Espagne est à deux pas de chez nous ainsi que les magnifiques Pyrénées avec de la neige et du ski en hiver. Nous adorons les fêtes culturelles, les marchés et les nombreuses activités disponibles pour les enfants. Il y a plusieurs parcs où les enfants peuvent s’occuper tandis que les parents profitent d’une bouffée d’air frais.

Pourquoi avez-vous déménagé ?

Plusieurs opportunités de rugby se sont présentées lorsque j’ai fait mes études de dentiste en Afrique du Sud, mais il fallait refuser plusieurs offres pour me concentrer sur ma licence. Puis,je suis rentré en Namibie où j’ai commencé à travailler. Pourtant, mon rêve de jouer au rugby professionnellement pendant un an ou deux n’a jamais disparu. Alors, en 2013, ma femme et moi avons décidé de changer le décor. Puis nous avons profité de l’occasion pour aller en France pour que je puisse réaliser mon rêve de rugby. Je joue maintenant dans l’équipe d’Aviron Bayonnais.

Lors d'une excursion à Paris
Quand est-ce que votre passion pour le sport a pris son envol ?

Cadet des quatre fils de ma famille, j’ai commencé à jouer au rugby avant la scolarisation. Enfin, lorsque je suis allé au collège, j’ai tout de suite rejoint une équipe scolaire. En Namibie, le sport à l’école fait partie de la culture.

Quelles sont vos impressions de la culture française ?

Nous en profitons – nous allons aux marchés, mangeons ce qu’ils mangent, faisons des bisous en saluant les gens. Nos enfants vont à des écoles françaises. Eh bien, la culture française partage certaines caractéristiques avec la nôtre. Les Français aiment recevoir des invités et socialiser avec la famille et les amis. Ils profitent d’un verre de vin au déjeuner. C’est une culture assez détendue dans le sud-ouest. J’aime bien la convivialité.

Quelle a été la plus difficile adaptation pour vous ?

Je dirais qu’au tout début la langue a certainement posé une barrière. Mais d’une façon générale, ma femme et moi, nous sommes tous les deux indépendants, et nous nous sommes donc tout de suite adaptés.

À la découverte de Paris
Alors, vous ne parlez pas français ?

Avant d’aller en France, nous ne parlions pas un seul mot de français. Là maintenant ça va au niveau linguistique. Moi, je prends des cours de langue au club de rugby et ma femme prend des cours à un centre linguistique.

Quel est votre aspect préféré de la vie en France ?

La sécurité et la coopération de la communauté ! Et puis les villages sont tellement pittoresques. Ça fait rêver !

Quel est votre destination de vacances préférée ?

Nous aimons voyager et découvrir d’autres pays, mais parmi tous les pays européens, la France reste la plus belle pour nous.

Qu’est-ce qui vous manque le plus de la Namibie ?

Nos familles et le réseau de soutien qui va de pair, bien sûr.

Les paysages blancs ! Quelque chose que l'on ne trouve pas en Namibie
Quels projets du futur plaquez-vous sur votre liste ?

Je suis en train de lancer une agence de voyages avec mon partenaire d’affaires Conrad Marais qui joue aussi au rugby en France. L’entreprise s’appelle Grand Tours & Safaris. Je me fais souvent arrêter par des Français qui veulent me parler de leurs projets de voyage en Namibie. Alors, on se disait que cela pourrait être un bon projet pour nous de présenter notre pays aux Français. On espère également entrer les marchés espagnols. Et qui sait ? Peut-être bien plus encore…

Quelle est votre destination préférée en Namibie et pourquoi ?

J’adore Swakopmund, parce que ma femme vient de là-bas. De plus, il y a toujours une ambiance de vacances détendue. J’aime aussi le fait qu’il y fasse souvent plus frais, car moi je viens du sud qui est à côté de l’enfer !

 
À la côte namibienne © Anna Heupel
The Delight Swakopmund

Envie de découvrir la côte namibienne ? Réservez votre chambre à The Delight Swakopmund. Le petit déjeuner copieux est une vraie tuerie ! Quelle meilleure façon de commencer la journée avant de participer aux nombreuses activités ? Votre aventure commence ici.

Et alors, suivez-vous la Coupe du monde de rugby ? Quelle est votre équipe préférée ? Sinon, quel est votre sport préféré ?

 

Photos fournies par Pieter-Jan van Lill

Auteur: Annelien Robberts – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme dans le nord. Ma curiosité et mon esprit aventurier m’ont poussée à aller vivre en France pendant quelques années. Enfin, je suis rentrée dans mon pays natal ensoleillé. Laissez-moi vous faire découvrir la Namibie à travers les yeux d’une locale.

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This