Manni Goldbeck

Lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté en 1914 et que la Force de défense de l’Union d’Afrique du Sud (UDF) a atterri à Lüderitzbucht pour soutenir les forces alliées, ses membres ont constaté que les soldats allemands avaient déjà évacué la ville et se déplaçaient vers l’est, détruisant la ligne de chemin de fer derrière eux. Les troupes de l’UDF les ont suivis, réparant la ligne. Le 16 décembre 1914, les troupes se heurtèrent à une arrière-garde allemande à Garub. Celle-ci était postée dans les collines alors que le reste des troupes était en route vers l’intérieur des terres. Cette bataille a fait un blessé allemand et deux blessés UDF. 

Lorsque les troupes de l’Union atteignirent Garub le 22 février 1915 et trouvèrent la gare incendiée, le chemin de fer à l’est détruit et les réservoirs d’eau démolis, ils se mirent immédiatement à les réparer. Une photo montre une équipe de trente mules traînant des machines de forage à travers le désert. Les troupes de l’Union sont restées à Garub pendant plusieurs semaines pour construire une boucle ferroviaire à voie étroite entre le trou de forage et la gare – 10000 soldats et 6000 chevaux militaires s’y sont massés au cours de cette période. Je trouve toujours ahurissant d’imaginer une telle scène à Garub – une centaine de tentes de l’armée parsemant le sable et des chevaux créant des nuages de poussière dans l’air à chaque foulée. 

La gare incendiée
Des vestiges de sites de tentes et de tranchées de l'UDF à Garub
sont encore visibles sur les photos aériennes de la région.
Une équipe de trente mules traînant des machines de forage à travers le désert.

À trente kilomètres plus à l’est, les soldats allemands ont construit des fortifications dans les collines dAus et se sont préparés à une confrontation majeure. De temps en temps, un de leurs avions survolait la base de l’UDF à Garub, lâchant parfois des bombes. A l’exception de cette étrange escarmouche, la confrontation attendue entre les troupes d’Aus ne s’est jamais concrétisée. Les soldats allemands savaient que les soldats de l’UDF étaient bien plus nombreuxDe plus, des troupes de l’UDF arrivaient également de l’est. Alors, les soldats allemands se sont déplacés vers le nord jusqu’à Gibeon où un engagement important a eu lieu. L’accord de paix sera finalement signé à Khorab le 9 juillet 1915, mettant fin à l’implication de l’Afrique australe dans la guerre. 

Les troupes UDF basées à Garub en 1915 pendant la Première Guerre mondiale.
Un rempart de la Schutztruppe de la Première Guerre mondiale surplombant 
les plaines de Garub.

À trente kilomètres plus à l’est, les soldats allemands ont construit des fortifications dans les collines dAus et se sont préparés à une confrontation majeure. De temps en temps, un de leurs avions survolait la base de l’UDF à Garub, lâchant parfois des bombes. A l’exception de cette étrange escarmouche, la confrontation attendue entre les troupes d’Aus ne s’est jamais concrétisée. Les soldats allemands savaient que les soldats de l’UDF étaient bien plus nombreuxDe plus, des troupes de l’UDF arrivaient également de l’est. Alors, les soldats allemands se sont déplacés vers le nord jusqu’à Gibeon où un engagement important a eu lieu. L’accord de paix sera finalement signé à Khorab le 9 juillet 1915, mettant fin à l’implication de l’Afrique australe dans la guerre. 

Des soldats de l'UDF positionnés sur une colline dans les environs de Garub.

Garub est restée un important point d’eau sur la ligne de Lüderitz à Keetmanshoop jusqu’à ce que les locomotives à vapeur ne soient remplacées par le diesel dans les années 1960. Le forage a été entretenu pour fournir de l’eau aux ouvriers, et Consolidated Diamond Mines (CDM) a coopéré avec South African Railways pour garantir un approvisionnement continu en eau pour les chevaux sauvages. Des sections du Sperrgebiet (la zone restreinte d’extraction de diamants), y compris la zone où résident les chevaux, sont devenues une partie du parc du Namib Naukluft à la fin des années 1980. Le parc national de Tsau//Khaeb (Sperrgebiet) a été créé en 2004, protégeant la bande adjacente du désert du Namib. 

A Garub, un vieux forage utilisé par les agriculteurs en cas d’urgence a été rouvert à quelques kilomètres à l’est, et des abreuvoirs et un point d’observation ont été construits afin que le public puisse admirer les chevaux sauvages pendant qu’ils galopent vers le point d’eau pour étancher leur soif. 

Les visiteurs, petits et grands, s'arrêtent à l'ancien bâtiment pour 
prendre
 des photos.

Quant à l’ancienne gare bordée de quelques troncs d’arbres, elle est aujourd’hui encore un rappel pittoresque et évocateur d’une autre époque. Au fil des ans, des parties du plancher et du toit ont été enlevées et les fenêtres se sont brisées. Les visiteurs, petits et grands, s’arrêtent à l’ancien bâtiment pour prendre des photos. Parfois, on voit même les chevaux sauvages s’abriter, dans leur recherche de l‘ombre. Elle reste l’un des monuments des temps passés dans cette étendue de désert – tout comme la voie ferrée de GrasplatzKolmanskop et les bâtiments de Lüderitz du début des années 1900 – qui caractérisent cette partie fascinante du pays où l’eau, les diamants et les chevaux sauvages ont figuré pendant des annéesC’est l’endroit où les voyageurs s’installent pour se reposer, profiter, découvrir et explorer entre le Fish River Canyon et Sossusvlei.

Toutes les photos ont été fournies par Gondwana Collection Namibia. Le texte original en anglais peut être retrouvé sur la page Facebook de Gondwana Collection Namibia.

Pour voir des options d’hébergements dans les environs d’Aus, cliquez ici.

Pour la première partie de cet article, cliquez ici.

Manni Goldbeck était l’un des fondateurs de Gondwana Collection Namibia en 1995. Il est l’ancien PDG de l’entreprise et a ensuite passé les rênes à Gys Joubert pour lui-même devenir Directeur Marketing, poste qui lui permet de mettre à profit toute sa créativité.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This