+264 81 772 7707 info@4coinsnamibie.com
Auteur : Annelien Robberts

Voyager ne consiste plus uniquement en une expérience touristique, mais bien également à s’imprégner et à se fondre dans le décor local. Ceci est devenu une partie intégrante de la culture mondiale du jetsetter. En Namibie, il y a peu de chance que vous trouviez des interlocuteurs français/francophones (à moins que vous ne passiez nous faire un petit coucou ?). Préparez-vous donc à converser en anglais au cours de votre voyage. Je partage avec vous une liste de quelques mots et expressions que vous pourrez utiliser en échangeant avec les locaux.

© Ron Swilling
© Annelien Robberts

Atata [atata]

Cette expression exprime le doute ou la surprise. Pour la renforcer, vous pouvez prolonger le mot en le prononçant atatatatatata.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Swakopmund est à seulement 300 et quelques kilomètres de Windhoek. Ce n’est pas si loin. »

« Atata ! »

« C’est juste à côté. » (Vous verrez que les longues distances n’empêchent pas les Namibiens de prendre la voiture pour aller quelque part pour le week-end.)

« Atatatatata ! »

Bakkie [baki]

C’est le mode de transport préféré de nombreux Namibiens, car il permet de vivre des aventures hors-piste spontanées. Les Américains appellent cela un pick-up truck.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Louons un bakkie pour notre voyage dans le désert. »

Braai [braï]

Notre barbecue est connu sous le nom de braai. Un passe-temps favori pour les Namibiens. Notez bien que c’est un véritable événement social, jamais juste un repas.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Je t’invite au braai chez moi samedi prochain. »

Braaibroodjie [braïbroïki]

Attention : à utiliser avec prudence. Ceci peut poser un problème au niveau de la prononciation. Mais si vous le prononcez bien, vous passez avec brio le test de langue namibienne.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Je ferai des braaibroodjies pour le braai samedi. »

Note importante : Un braaibroodjie se compose de deux tranches de pain avec du fromage, de la tomate et de l’oignon. Si vous vous sentez un peu aventureux, ajoutez du chutney ou de la mayonnaise selon vos goûts. Puis, ce « sandwich » est grillé sur un feu ouvert. Mais gare à ceux qui oseraient y ajouter d’autres ingrédients et l’appeler un braaibroodjie. Dans ce cas-là, il s’agit d’un sandwich grillé ordinaire.

Howzit [haouzite]

Ceci est une combinaison de « hello » et de « how are you ? ». Si quelqu’un vous le dit, vous pouvez répondre quelque chose du genre : « Salut ! Je vais bien, et toi ? »

Ja-nee [yanié]

Cette expression se traduit littéralement par « oui-non » et malgré l’utilisation des deux mots les plus contradictoires de n’importe quelle langue, elle peut être utilisée lorsque l’on est d’accord avec quelqu’un. Confus ? Ja-nee, évidemment vous êtes encore un amateur.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« La saison des pluies est presque terminée et nous n’avons eu que trois gouttes. »

« Ja-nee, je peux voir à quel point il fait sec. »

/Na!

Ce serait votre réponse à la question « comment ? »  Et cela signifie ‘bien’, ‘bon’ ou même ‘gentil’. La barre oblique indique un clic dans la prononciation de ce mot. Comment la prononcer : N – click – aa. Essayez de ne pas isoler le clic, mais de le prononcer de manière fluide. Le mieux est encore de le pratiquer à voix haute… avec le risque de ressembler à un cinglé. Mais nous ne poserons pas de questions.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Tu as passé de bonnes vacances ? »

« C’était /na! »

OU

« Je vous téléphonerai plus tard. »

« /Na! »

Sies ! [sisse]

Cette expression se traduit par « dégueulasse ».

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Sies, ton bakkie est sale. Tu devrais le laver. »

Sies tog [sisse tor]

Ajoutez « tog » après « sies » et cela change complètement de sens. Cette expression est utilisée pour exprimer la compassion ou la pitié.

Comment l’utiliser dans une phrase :

« Sies tog ! La maman éléphant vient secourir son bébé coincé dans un trou. »

 

Clause de non-responsabilité : si vous ne parlez pas comme un Namibien après avoir lu cet article, c’est plutôt normal. Pour de meilleurs résultats, demandez à n’importe quel Namibien la prononciation correcte. Continuez à pratiquer ! Et rappelez-vous que tout accent étranger est un signe de courage… et de charme !

Félicitations ! Vous venez de faire le premier pas pour devenir plus Namibien.

Auteur: Annelien Robberts – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme dans le nord. Ma curiosité et mon esprit aventurier m’ont poussée à aller vivre en France pendant quelques années. Enfin, je suis rentrée dans mon pays natal ensoleillé. Laissez-moi vous faire découvrir la Namibie à travers les yeux d’une locale.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This