C’est un concept plutôt menaçant d’associer le littoral namibien à un squelette. Cependant, on était bien conscient de ce petit fait. Il est dit que les Bushmen namibiens ont appelé le littoral « la terre que Dieu a créée en colère ». De même, les explorateurs portugais l’ont appelée les « portes de l’enfer ».

En tant que citoyens namibiens, nous savons tous que notre petite étendue de l’Océan atlantique ne doit pas être prise à la légère. Il n’est aucune surprise lorsque l’on regarde l’activité du courant froid de Benguela si près de notre côte, poussant l’air froid dans la chaleur aride du désert du Namib. Ce phénomène se trouve uniquement en Namibie.

Selon son nom, la côte est jonchée d’une multitude de squelettes, appartenant aux animaux et aux navires, et de temps en temps aux humains. Le littoral est connu pour abriter des milliers d’âmes perdues, l’un des naufrages les plus importants étant le Dunedin Star.

© Namibia Tourism Board

Il s’agit d’un navire britannique échoué dans les années 40 après que son capitaine ait apparemment heurté un récif. Deux autres navires seraient venus en aide au Dunedin, mais ont coulé au cours du processus.

De temps en temps, les vagues agitées se calment juste assez longtemps pour révéler la tombe engloutie du navire. Le long du littoral, vous trouverez les restes des membres de l’équipage dont la dernière tentative a été de ramener les occupants du navire à terre.

Des milliers de navires et de vies ont été conquiers par ce littoral rude, mais heureusement il s’agit de bien plus que de mort et de destruction.

Les 500 kilomètres de friches stériles forment, en fait, un parc national abritant des créatures remarquables. Comme le parc est bordé de rivières qui se croisent, il y a de bonnes chances de survie pour les animaux qui ont pu s’adapter à un environnement difficile.

© freewheely.com
© Annelien Murray
© www.sunsafaris.com

De grandes colonies entières d’otaries à fourrure du Cap habitent le long d’une certaine zone de la côte. Les éléphants évoluent également en liberté dans le désert.

En visitant la région, vous pourrez également apercevoir des girafes, des lions, des zèbres, des rhinocéros et des hyènes. Tous ces animaux ont trouvé un moyen de survivre dans une zone considérée comme inhabitable.

La Côte des Squelettes est également l’un des seuls endroits au monde où l’on peut découvrir les « dunes rugissantes ». Il s’agit d’une combinaison de vent, d’air et de sable provoquant un rugissement qui a été comparé à celui d’un avion volant à basse altitude. Et bien sûr, on ne peut jamais oublier les vestiges de la ville diamantifère historique de Kolmanskop.

© Judy & Scott Hurd

Il est clair pourquoi cette étendue de terre dure est connue comme la Côte des Squelettes. Cependant, en apprenant plus sur ce trésor de phénomènes naturels et historiques, je ne peux pas m’empêcher de me demander si, dans ce cas, le terme « squelette » pourrait être interprété différemment.

Certaines cultures croient que les squelettes, et en particulier les crânes, sont des symboles de vaillance et de courage face à la mort et au danger. C’est la qualité qu’il faut attribuer à la Côte des Squelettes.

Un lieu d’environnements rudes et drastiques et pourtant un abri et un lieu de préservation pour ce qui était autrefois perdu mais qui ne sera pas oublié.

© Pelican Point Kayaking

La majeure partie du littoral est considérée comme un parc naturel et vous aurez besoin de permis pour y accéder. Le Delight Hotel à Swakopmund est la base idéale pour votre voyage vers le Côte des Squelettes.

Texte original : Jescey Visagie

Aimeriez-vous lire plus sur la côte namibienne ?

Dix faits étonnants sur Sandwich Harbour en Namibie

Un bel été à Swakopmund en Namibie

Le Delight Swakopmund récompensé pour son engagement environnemental

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This