+264 61 427 260 info@4coinsnamibie.com
Auteur : Annelien Robberts

Ma première rencontre avec un Jacana a eu lieu dans un endroit étonnant pour un échassier – c’était dans le désert du Namib. Ils habitent généralement les zones humides d’eau douce. Bébé Jac, comme j’ai surnommé le juvénile, avait dû être emporté vers le désert par les vents violents qui avaient sévis pendant toute la semaine de notre voyage le long de la Côte des Squelettes. Du moins, c’était notre théorie, notamment à cause du fait que leur capacité de vol n’égale pas leur capacité à marcher sur l’eau.

© Beate Schwippert

Le Jacana (Actophilornis africanus) se trouve principalement dans les zones humides d’eau douce, telles que les fleuves pérennes du nord de la Namibie. On les trouve le long des fleuves Okavango, Chobe et Zambèze, du fleuve Orange au sud, dans le parc national d’Etosha, Swakopmund, ainsi que dans le delta de l’Okavango et la réserve de Moremi au Botswana. Des populations éparses se trouvent également dans le centre et le nord de la Namibie.

Voici dix faits étonnants sur cet oiseau fascinant :

  1. Le Jacana peut marcher sur l’eau

Le Jacana est également connu comme l’oiseau de Jésus en raison de sa capacité à marcher sur l’eau avec ses pattes minces et ses orteils curieusement longs. En réalité, techniquement il marche sur une végétation flottante, ce qui donne l’illusion qu’il évolue sur l’eau.

© Beate Schwippert
  1. Un deuxième surnom

Son autre surnom – lily-trotter – provient de cette capacité mentionnée ci-dessus. De nombreux photographes ornithologiques capturent les Jacanas marchant sur des nénuphars où ils passent la plupart de leurs journées à chercher de la nourriture, telle qu’insectes, larves aquatiques, vers, escargots et autres arthropodes.

  1. Le Jacana peut parfaitement nager et même plonger

Lorsqu’il cherche de la nourriture, il nage dans les eaux vives, d’une zone de végétation à une autre. Il peut également plonger dans l’eau pour éviter les prédateurs.

  1. Les poussins peuvent nager aussi bien que leurs parents

Dans des situations dangereuses, les poussins peuvent se cacher sous l’eau avec seulement le bout de leur bec qui dépasse au-dessus de la surface.

© Beate Schwippert
  1. Le Jacana est peu doué pour le vol

Comme déjà mentionné, sa capacité de vol ne correspond pas à sa capacité à marcher sur l’eau. Le Jacana ne vole généralement que sur de courtes distances, avec les ailes courbées et les jambes pendant librement ou horizontalement vers l’arrière.

  1. Les jacanas ont des habitudes de reproduction… euh, particulières

Les Jacanas ont un système de reproduction inhabituel appelé la polyandrie, ce qui signifie qu’une femelle s’accouple avec plusieurs mâles…

  1. Les femelles pondent leurs œufs dans différents nids de mâles

… et ne clignent même pas des yeux avant de passer au suivant. Les femelles peuvent pondre jusqu’à dix couvées d’œufs en une saison.

© Beate Schwippert
  1. Pourtant, il ne s’agit pas d’une femme fatale

La femelle est la protectrice du territoire. Ceci est probablement directement lié au fait qu’elle est deux fois plus grande que son mari… ou plutôt que ses maris.

  1. Ce sont les mâles qui prennent un congé de paternité

Ce sont les mâles qui élèvent les poussins. Pères célibataires experts, ils s’occupent des poussins tous seuls. Ils réalisent toutes les tâches de nidification, de la construction du nid à l’éducation des poussins.

  1. Les nids sont des îles flottantes

Les nids sont construits sur une végétation marécageuse à la surface d’eaux profondes. Ils sont partiellement submergés, avec une partie d’environ 2 centimètres visible au-dessus de la surface.

© Beate Schwippert

Pour avoir une chance d’observer ces oiseaux, réservez votre séjour dans l’un des lodges Gondwana Collection du nord de la Namibie :

Êtes-vous un ornithologue passionné ? Quels oiseaux souhaiteriez-vous observer lors de votre visite en Namibie ?

Auteur: Annelien Robberts – Née en Namibie, j’ai grandi sur une ferme dans le nord. Ma curiosité et mon esprit aventurier m’ont poussée à aller vivre en France pendant quelques années. Enfin, je suis rentrée dans mon pays natal ensoleillé. Laissez-moi vous faire découvrir la Namibie à travers les yeux d’une locale.

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez nos derniers articles et bons plans directement dans votre boîte mail pour préparer votre voyage et ne rien manquer de l'actualité namibienne.

Pin It on Pinterest

Share This